PAIN NOIR   Les Jours


PAIN NOIR   Les Jours

_Au début, il y a un grand vide à remplir. Une salle, une scène, quelques câbles qui traînent, branchés à rien. Chaque concert est un recommencement, en même temps très ressemblant et très différent du précédent, pour les artistes auxquels Les Jours ont fait une proposition déstabilisante : sortir du temps médiatique pour témoigner au long de la fabrication de la musique en 2016. Pour Pain-Noir, cette date parisienne au Café de la danse est surtout très importante. Extrait du reportage Chant/contrechamps de Sophian Fanen. 

_

_In the beginning, there is a big gap to fill. A room, a scene, some cables lying around, plugged in nothing. Each concert is a new beginning, at the same time very similar and very different from the previous one, for the artists to whom Les Jours made a destabilizing proposition: to leave the media time to testify of the making of the music in 2016. For Pain-Noir , this Parisian date at the Café de la danse is especially important. Extract from the story Chant / contrechamps by Sophian Fanen.